iA


Événement le 18/05/2013 : Rencontre autour des représentations de la Commune de Paris

Jean-Louis Robert

Error: Impossible de créer le dossier wp-content/uploads/2019/04. Son dossier parent est-il accessible en écriture par le serveur ?
Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris I - Panthéon Sorbonne ; spécialiste de l’histoire sociale européenne du XXe siècle ; ancien directeur du Centre d’histoire sociale du XXe siècle de l’Université Paris I ; président de l’association Les Amis de la Commune de Paris (1871) ; commissaire de l’exposition sur la Commune de Paris aux Cordeliers (mai-juin 2011) ; Robert Jean-Louis - Tartakowsky Danielle (dir.), Paris le peuple : XVIIIe-XXe siècle, Publications de la Sorbonne, Paris, 1999 ; Boll Friedhelm - Prost Antoine - Robert Jean-Louis (dir.), L’Invention des syndicalismes : le syndicalisme en Europe occidentale à la fin du XIXe siècle, Publications de la Sorbonne, 1997 ; Jean-Louis Robert, « La Commune et l’art », conférence, Petit Palais, 2011, en ligne ; Plaisance près Montparnasse, quartier parisien, 1840-1985, Publications de la Sorbonne, Paris, 2012
Les Représentations de la Commune au travers de la caricature communarde (1871)
Cet article, issu d’une communication à l’Université de Caen, donne à voir et comprendre des représentations de la Commune, au sens le plus restreint de l’image, par la caricature, et je tenterai, en conclusion, de confronter le système de représentations dégagé avec les pratiques communardes, avec la Commune en action. Les caricatures étudiées ici ont [...] Lire la suite – ‘Les Représentations de la Commune au travers de la caricature communarde (1871)’.
Commentaire de La Commune d’Ary Ludger
Le drame La Commune est aussi inconnu que son auteur, Ary Ludger, secrétaire de la rédaction du journal militant local qui, en 1908, en imprima l’intégralité. La reproduction de cette pièce – en 5 actes et 8 tableaux – est suivie de son commentaire par un historien, spécialiste de la période. Lire la suite – ‘Commentaire de La Commune d’Ary Ludger’.