iA


Événement le 18/05/2013 : Rencontre autour des représentations de la Commune de Paris

Iva Saric

Error: Impossible de créer le dossier wp-content/uploads/2019/04. Son dossier parent est-il accessible en écriture par le serveur ?
Iva Saric enseigne la littérature française au Département des études françaises et ibéro-romanes de l’Université de Zadar. Ses intérêts portent notamment sur la poétique du roman, le roman postmoderne et le discours autobiographique.
La Métafiction historiographique comme « le contraire du roman engagé » : L’Imitation du bonheur de Jean Rouaud (2006)
Le roman L'Imitation du bonheur (2006) de Jean Rouaud s'inscrit dans ce genre qu'est la métafiction historiographique : d’un côté, il aborde les questions d'ordre poétique, c'est-à-dire le questionnement du roman en tant que genre littéraire tandis que, de l’autre, il examine le discours historiographique et les conventions sur lesquelles il repose. Si l'insurrection parisienne du printemps 1871 représente le cadre spatio-temporel du roman, elle joue aussi le rôle de déclencheur qui permet à l'intrigue de se dérouler : Rouaud démontre comment l'Histoire se manifeste comme une histoire intime de ses personnages, comment elle influe sur la création de l'identité et également sur sa transformation. L'hésitation constante entre la fonction représentative et la fonction sémantique du langage, étroitement liée à l'ironie omniprésente qui se manifeste dans le texte, sert à l'auteur de mécanisme de création d'un roman qui est « le contraire du roman engagé », selon ses propres dires. Lire la suite – ‘La Métafiction historiographique comme « le contraire du roman engagé » : L’Imitation du bonheur de Jean Rouaud (2006)’.